Prix Martine Anstett

Règlement et mode d'emploi

Règlement et mode d'emploi

Chaque 29 avril, les membres de l’Association, à l’issue d’une soirée dédiée, remettront à Paris le PRIX MARTINE ANSTETT à un homme ou une femme particulièrement engagée dans la défense des Droits de l’Homme.



PRIX MARTINE ANSTETT

La personne honorée, sans distinction de sexe, d’âge, de religion ou de nationalité, se verra remettre un trophée accompagné d’un chèque d’un montant minimum de 1500 euros.
Ce prix devra être perçu par son lauréat comme une récompense pour le travail déjà accompli mais aussi comme un encouragement à poursuivre les efforts en faveur des droits humains.

COMMENT POSTULER ?

Chaque lauréat aura vu précédemment sa candidature signalée soit par une lettre directement adressée au siège de l’Association, soit via le site de l’Association, soit par l’un des membres de l’Association. Chaque candidature pour l’obtention du Prix Martine Anstett devra détailler le plus complètement possible (lettre ouverte, témoignages, articles de presse, etc.) son action quotidienne en faveur des Droits de l’Homme.

Chaque dossier de candidature est unique. Une personne ne peut postuler qu’une fois par an. Cependant, le signalement d’un cas, par exemple via des membres de l’Association, des proches ou des amis, est autorisé, ces signalements ayant pour les membres du jury valeur de témoignages en sa faveur. Dans ce dernier cas, L’Association se réserve le droit de contacter directement la personne pour obtenir, le cas échéant, plus d’information. Chaque personne pressentie et retenue par les membres du conseil d’administration devra donner son accord pour postuler à l’obtention du prix.
Il ne peut y avoir de candidature au Prix Martine Anstett à l’insu de l’intéressé (e).

Aucun dossier de candidature ne peut être accepté après la date-échéance indiquée, en général deux mois avant la remise du Prix, qui aura lieu chaque 29 avril. Les candidatures qui arriveraient après la date échéance restent cependant valides pour l’année suivante.

CHOIX DU LAURéAT, MODE D’EMPLOI

Les dossiers de candidature arrivent par voie postale ou internet. Chaque candidature est examinée. Elle est (ou non) retenue par les membres du conseil d’administration de l’Association, qui ne motive pas ses refus.
Puis un jury de 6 personnes (2 membres de l’Association (le Président et un autre membre) , 2 membres d’ONG et 2 journalistes) se prononce à l’issue d’un débat sur les mérites comparés des candidatures retenues. Sauf unanimité sur un cas en particulier, un vote s’ensuit pour les personnes qui semblent être les plus méritantes et pouvant êtres potentiellement chacune lauréate du prix Martine Anstett. Un deuxième vote s’ensuit, qui déclare le ou la lauréate du prix Martine Anstett. Dans le cas d’un ballotage, la voix du Président de l’Association compte double. Chaque année, à l’exception du Président, le jury est renouvelé.

Les finalistes sont avertis par voie postale ou internet.

AVERTISSEMENT

Sauf cas exceptionnel, où le lauréat pourra être représenté, ce dernier s’engage à venir à Paris recevoir son prix. Les frais de déplacement et d’hébergement sont ou partiellement ou totalement à la charge de l’Association.

Les lauréats ne peuvent pas postuler une seconde fois au Prix MARTINE ANSTETT.

Chaque lauréat s’engage moralement à porter à la connaissance du plus grand nombre le parcours de MARTINE ANSTETT, le prix qu’il (ou elle ) a reçu et à ne jamais dénigrer l’Association. Chaque lauréat accepte en outre que son image et son travail puissent faire l’objet d’une diffusion la plus large possible auprès du public, par exemple dans le cas d’un article ou d’un reportage TV.

Chaque Lauréat devient automatiquement « Membre d’honneur » de l’Association.

Les postulants au Prix Martine Anstett s’engagent sur l’honneur à n’avoir jamais fait l’objet de condamnation pour crime ou délits attentatoire à la dignité humaine.

L’Association se réserve le droit de refuser, sans discussion ni recours possible, tout postulant qui contreviendrait à cet engagement ou dont le cas, simplement, lui paraîtrait suspect.

Chaque postulant au Prix Martine Anstett accepte le principe d’une enquête sommaire sur sa personne, l’Association se réservant de vérifier, le cas échéant, certains faits déclarés lors du dépôt de la candidature.